Le cri du peuple, le retour de la politique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Mer 3 Nov - 17:42

C’est le titre du papier de Benoît Schneckenburger, Professeur de Philosophie à Paris, chercheur en sciences politiques, paru dans « l’Humanité ».

«Le choix du chef de l’État d’accélérer la procédure parlementaire pour faire adopter son projet concernant le recul de l’âge de départ à la retraite ne participe pas seulement d’une crainte de voir le mouvement de grève s’enraciner. Il signe le refus d’écouter la parole du peuple, à l’assemblée comme dans la rue. Il montre par là une crainte ancestrale, celle du peuple. C’est une constante dans l’histoire de la domination politique que d’ignorer les messages issus du peuple, que de vouloir lui dénier toute participation directe. Le projet de la majorité gouvernementale, comme tant d’autres depuis des années, a été présenté comme le seul possible, placé sous la double évidence de la démographie et de l’économie. L’appel à une solution consensuelle lancé au lancement de cette contre-réforme entendait là encore faire croire que cette solution tombait sous le sceau de la nécessité, c’est-à-dire à la faire sortir du débat politique. Que n’a-t-on entendu sur la rationalité de cette réforme face à laquelle les opposants figuraient alors pour des fous, des dangereux rêveurs ou des opportunistes. Ne nous laissons pas tromper par les tenants du discours dominant. La politique change de camp. Ce sont précisément ceux qui méprisent le peuple qui entendent lui dicter sa conduite, lui dire sa vérité, et placer leurs intérêts propres sous la caution d’un discours économique par là indiscutable. Pour cela il leur faut aussi dénier que le cri du peuple ait un sens.

Il ne manque pas d’observateurs sérieux pour dénoncer démagogie, archaïsmes et corporatismes portés par les protestataires. Ils entendent rendre inaudible le discours du peuple. Il s’agit toujours de répéter que le peuple qui crie n’a rien à dire, que les vociférations de la foule n’ont rien de raisonnable. D’ailleurs tous les dérapages seront montés en épingle pour renforcer l’idée que le peuple assemblé dans la rue n’est, selon le mot de Bodin, que «la populace qu’il faut ranger à coups de bâtons». Quelques centaines de casseurs masquent bientôt les millions de manifestants et de grévistes, quelques émeutiers cachent la masse immense des salariés. Dans un entretien récent, Gérard Mordillat soulignait combien les images médiatiques tendaient à transformer les revendications populaires en un simple bruit: tambours, slogans à peine audibles, pétards. Tout l’attirail des manifestants retourné contre eux, il devient l’écran de fumée qui masque son expression.

Et pourtant, comme lors du débat contre le traité constitutionnel européen, ces cris du peuple manifestent son retour en politique. Ce retour passe certes par un moment négatif, celui de la révolte contre. Mais comme le soulignait Camus, ce «non», scandé mille fois, est un oui: «Qu’est-ce qu’un homme révolté ? Un homme qui dit non. Mais s’il refuse, il ne renonce pas: c’est aussi un homme qui dit oui, dès son premier mouvement.» Il faut entendre ce que porte le discours de défense du système de retraite par répartition et de l’âge légal de départ à 60 ans. Exemplaire à ce titre l’autocollant «Je LUTTE des classes» que l’on voit à chaque manifestation. Le cri de chacun devient celui de tous. L’atomisation des solidarités à laquelle veut nous contraindre la logique libérale se heurte au sentiment profond de la nécessité d’une réponse collective. Exemplaire également la lente construction d’un mouvement qui aujourd’hui reçoit l’aval de la majorité de la population. Il a fallu que chacun se déprenne de l’évidence sans cesse ressassée de ce projet de loi. Il a fallu sortir peu à peu de la stupeur provoquée par le discours dominant, pour oser crier son refus. Il a fallu que chacun prenne conscience du caractère politique et du choix de société que suppose la question des retraites. Le profond sentiment d’injustice se transforme peu à peu en revendication politique d’autres rapports que ceux portés par des décennies de discours libéral qui en appelaient à la seule logique marchande. L’injustice appelle la solidarité, et celle-ci appelle à son tour des réponses collectives.

Le cri du peuple porte la renaissance du peuple. Car un peuple n’est rien en dehors des combats politiques qu’il mène. Tout l’enjeu des mobilisations consiste à faire entendre ce cri par lequel le peuple prend conscience de lui-même et réclame le droit de s’intéresser à la politique. Le cri du peuple porte le retour de la politique. »
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Danito le Jeu 4 Nov - 12:25

Précision pré-lachage-de-rage : Je parle de façon générale pas forcément en rapport avec la réforme des retraites !

LACHAGE-DE-RAGE :
Moi je dis, m'ont cassé les couilles avec leurs grèves, c'est toujours les même qui la font, les mecs ils ont une pléthore d'avantage sociaux, un CE, des protections, des syndicats, et j'en passe !! moi je bosse dans une micro boite, j'ai même pas un ticket resto ou de prime en fin d'années et j'ai pas les moyens de faire la grève.

Pour moi c'est toujours ceux qui ont tous qui ouvrent leurs gueules...
"Quoi à la cantines on à plus le droit qu'à 1 flamby au lieu de 2 ? Bon les gars ont fait grèves ?"

J'ironise le truc mais c'est trop ça, j'vois à la "REGION" c'est que des branlo tous caché derrière leur petit job bien tranquille et ils sont toujours à râler pour le moindre truc...

Les gens ouvrez les yeux et sachez apprécier ce que vous avez déjà

_________________

I do my own porn stunt !
avatar
Danito
MAG
MAG

Messages : 1652
Date d'inscription : 15/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Jeu 4 Nov - 13:16

Et bien quoi ? Il faut accepter des lâcher des avantages sous prétexte que d'autres ne les ont pas ? Plutôt offrir ces avantages à ceux qui ne les ont pas. Et se battre pour ça ! Tout le monde le mérite !

Sur les gens qui font grève, ils ont le droit de la faire, et je ne pense pas qu'ils la font uniquement "pour le plaisir". Faire la grève, ça te coute de l'argent (ben oui quand tu fais grève tu n'es pas payé). Et les gens qui font grève ne la font pas parce qu'ils ont "les moyens". Ils la font parce qu'ils considèrent que c'est un moyen d'exprimer à la fois de la colère et de la souffrance. Les dockers qui font grève pendant un mois, je pense pas qu'ils aient "les moyens" de ne pas être payé pendant un mois. Et pourtant ils font la grève.

Après c'est sur qu'un fonctionnaire a la sécurité de l'emploi (mais pour combien de temps encore ?) donc peut plus facilement se déclarer gréviste qu'un employé du privé, parce qu'il sait qu'il ne risque pas de s'attirer les frondes de son employeur. Rien ne t'empêche de te syndiquer. Car finalement c'est bien les syndicats qui sont là pour te protéger contre ton patron quand il y a des problèmes. Heureusement qu'il y a des syndicats, sinon il n'y aurait personne pour protester contre des réformes injustes, des injustices sociales. Et on vivrait aux USA où c'est chacun pour soi, dieu pour tous.

Et du coup les gens qui manifestent ne manifestent pas pour t'embêter toi particulièrement et je ne pense pas qu'ils en retirent une joie énorme, mais bien pour faire montrer au gouvernement, au pouvoir en place, qu'ils ne sont pas d'accord avec la politique. La démocratie c'est ça aussi.

Si dans la micro boite (et c'est valable dans la plupart des PME) ou tu travailles, tu n'as pas assez d'avantages, pourquoi ne te bats tu pas pour en avoir plus ? Tu es maso ? Tu aimes bien être maltraité ? Grand bien t'en fasse.

L'employeur ne devrait pas être "tout puissant" comme il l'est aujourd'hui !

Et à noter que dans la fonction publique, tu n'as pas de CE, ni de primes comme on peut en voir dans le privée, sans parler des salaires qui n'ont là aussi, rien à voir avec ceux du privée.

Un autre article, qui vient appuyer un argumentaire contre cette réforme des retraites : http://eco.rue89.com/2010/10/31/les-francais-ont-raison-inutile-de-repousser-lage-de-depart-a-la-retraite-173685


République démocratique

Les principes :

  • État de droit.
  • Suffrage universel.
  • Libertés publiques (liberté d'aller et venir, liberté d'opinion, liberté d'expression, liberté d'association, liberté de réunion, liberté de manifestation, etc.)
  • Le principe de la République est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple (article 2 de la Constitution française).
  • La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice (article 3 de la Constitution française).
  • Les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie (article 4 de la Constitution française).
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Rayback le Jeu 4 Nov - 15:22

fallait pas voter SARKO les mecs....
avatar
Rayback
MAG
MAG

Messages : 1175
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Jeu 4 Nov - 15:49

Rayback a écrit:fallait pas voter SARKO les mecs....

J'ai rien à me reprocher alors What a Face
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Danito le Jeu 4 Nov - 17:02

Ecoutez le l'étudiant mdr !

Moi j'ai rien contre le droit de grève bien au contraire, juste que ça casse les couilles parce que au final qui c'est qui est pénalisé pdt 15 jours 3 semaines, ben c'est pas le gouvernement, c'est toi-moi pauvre clampin qui veut aller faire son plein , ou qui peu pas aller voir sa nana parce que le vieux port est fermé pour la 15 fois pour cause de grève.

Après se battre pour avoir des avantages (primes, ou autres) encore faut il que t'as boite est les moyen donc...

et PS, je sais pas ou tu as vu que dans la fonction publique il n'y a pas de prime, CE etc...

Mon ex belle mère travaille à la région et je peux t'assurer que ça regorge d'avantage sociaux.

Moi je râle après ceux qui ont obtenu 15 jours de RTT (exemple hein) à qui ont dit un jour "Désolé mais on va devoir vous enlever 1 jours sur les 15", et la ça part en kawouet !!! C'est bon les gars ils vous en reste quand même 14 !

Mais ça c'est typiquement français, un pauvre pays d'assistés !

_________________

I do my own porn stunt !
avatar
Danito
MAG
MAG

Messages : 1652
Date d'inscription : 15/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Demonghost le Jeu 4 Nov - 18:52

mais le jour ou eux ne feront plus greve ben t aura plus qu a baisser le pantalon et de dire

http://www.youtube.com/watch?v=PNCZMwBNJqQ
avatar
Demonghost
MAG
MAG

Messages : 607
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 35
Localisation : aubagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Jeu 4 Nov - 19:54

Demonghost a écrit:mais le jour ou eux ne feront plus greve ben t aura plus qu a baisser le pantalon et de dire

http://www.youtube.com/watch?v=PNCZMwBNJqQ

+1 !

Et dani pour tout ce qui est prime etc, moi je me basais sur éducation nationale et enseignement supérieur.
Mais là encore attention aux amalgames.
Sans doute qu'une petite PME n'a pas les moyens avec ces petits budget d'offrir tant d'avantages. Mais les avantages sociaux sont subventionnés par l'état aussi. L'entreprise elle ne te paye pas toute seule tes congés et autre RTT. Mais quand tu vois les bénéfices des entreprises du CAC40 augmenter encore et toujours, les fortunes de certains (Bétencourt par ex.), tu ne penses pas que cela pourrait être redistribuer un peu différemment et équitablement ? Parce qu'aujourd'hui, je ne crois pas que ce soit vraiment le cas.

La France un pays d'assisté, oui et tu en fais partie et je dirais mais que tu en profites (ou en profiteras) bien aussi (CMU, RTT, retraite, allocations familiales, chômage, etc, etc). confused
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Dr snake le Jeu 4 Nov - 20:50

bon le fonctionnaire ou plutôt "assimilé fonctionnaire" que je suis va recadrer un peu quelques trucs
1. les fonctionnaire nous n'avons pas la sécurité de l'emploi depuis un moment du fait du nombre décroissant de personnel et donc la perte du statut
2.vous parlez d'avantages ????? la je cherche encore quels avantages
3. pour les salaires bé c pas énorme je m'explique
je bosse entre 8 et 10 nuits par moi plus 2 week-end de journée plus quelque journée par moi et des foi je me fais 14 nuits dans le mois au final sur une période de roulement je n'est qu'un seul week-end toute les 6 semaines pour un salaire approximatif de .............1750 euros et oui alors ????
le 13° mois c'est une couille la sncf me prélève un pourcentage de mon salaire mensuel qu'elle fait bosser pour sa poche toute l'année et elle me rend mon pognions en décembre
j'ai toujours pas trouver d'avantages !!!!!!
pour perdre mon boulot sans que ce soit pour faute grave c'est tres simple la boite doit me changer de poste et elle me fait TROIS propositions si celle ci ne me conviennent pas je fais la/les mienne et si elle ne veut pas ou il n'y a pas de poste vacant bé AU REVOIR ET MERCI DECLARER INAPTE AU TRAVAIL A LA SNCF ..... et il l'on deja fait a plusieurs reprise et ne se gene pas pour le refaire
a oui j'ai trouver un petit avantage je ne paie pas un certain nombre de traget en 2° classe !!!! yesssss
4. la greve c'est une chose et bloquer pour empêcher les gens de bosser etc etc c'est autre chose donc ne melanger pas tous
5. la grève c'est un droit et dans le privé il y en a déjà eu et il n'y a pas si longtemps et le truc qui est marrant c'est que les acquit suite a une grève (quand il y en a ) bé tous le monde en profite public comme privé
5. et personnellement je ne me sent pas concerner par la nouvelle reforme et beaucoup de gens ont de très mauvaises informations .....
en plus j'ai même pas voter pour SARKO

_________________



MAG one day,MAG every days

TRAIN HARD ...FIGHT EASY


avatar
Dr snake
MAG
MAG

Messages : 920
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 42
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Damdam le Jeu 4 Nov - 22:49

Ben moi je bosse , au black depuis presque deux mois car aucun employeur ne peut me recruter , par manque de moyen et je suis obliger a 22ans d'ouvrir ma boite pour travailler pour un patron en auto-entrepreneur pour qu'il paye ne paye pas les charge sur un employé .
Pour moi exit les jours fériés payé , un salaire , fixe , des avantages en quoi que se soit , ET SURTOUT UNE SECURITE de l'emploi inexistante!!!!!!!!!!
Je ne suis qu'un employé déguiser sans aucune sécurité sur son futur.
Tout sa pour manger , pour vivre , car dans mon secteur originel "l'infographie,graphisme" le marché et saturé et je me retrouve en concurrence avec des pères et mères , de 30-40 qui n'hésite pas une seule seconde a mettre en avant leurs problèmes personnels (enfant, crédit , santé) et a limite chialé devant l'employeur (vue de mes yeux ) ,plutôt que leurs talent pour décrocher un job de merde a mi-temps sous payé dans lequel a moi on me dit "vous avez du talent , vous avez répondu correctement , et effectuer parfaitement nos test cependant nous préférons donner le poste a une personne ayant une famille" VÉRIDIQUE
j'ai vécu cette situation ubuesque plusieurs fois.
Alors dans ce pays je pense qui faut avoir les couilles bien accrochés car notre génération , les 20-25 (de la team )nous sommes la première génération qui aurons un niveau de vie inférieur a nos parent et sa depuis la 2nd guerre mondiale !!!!!!
Car oui depuis cette période chaque génération a mieux gagner sa vie que leurs géniteurs et génitrice ,fait chier merde!!!!!!!!!!!

Bref faut se battre pour avoir son steak et pas faire comme cette merde de guitwo qui avec son BAC +128 va se retrouver comme un con a compter des plaques d'immatriculation toute sa vie , ou a se la "joué fuite des cerveau " dans un pays qui paye pour de vrai .


Bref sarko t'es un tromblon !!!!

Puis je tien a rajouter les étude sa ne sert plus a rien de nos jours le savoir faire véritable c'est celui des artisans , car plus personne ne sais rien faire !!
Puis le best de nos jours c'est le contact le piston "la" personne qui un jour fera se que vous deviendrez .
avatar
Damdam

Messages : 1024
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 28
Localisation : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Dr snake le Ven 5 Nov - 5:33

moi aussi je bosse les jours férié et franchement je vois pas pourquoi tous le monde dit du mal de sarko
la situation actuelle c'est pas lui seul qui l'a faite comme ca ......

_________________



MAG one day,MAG every days

TRAIN HARD ...FIGHT EASY


avatar
Dr snake
MAG
MAG

Messages : 920
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 42
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Danito le Ven 5 Nov - 15:06

+1 Damdam
- 1 Guitwo

Moi de toute manière si y a pas des billes gratos dans l'asso j'fais grève et puis j'vous emmerde NA !

_________________

I do my own porn stunt !
avatar
Danito
MAG
MAG

Messages : 1652
Date d'inscription : 15/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Rayback le Ven 5 Nov - 17:00

pourquoi tout le monde dis du mal de sarko?????ben fred c'est pas toi qui a reculer les retraites que je sache.
tu sais ce qu'il nous prépare?il prévoit d'arrêter l'ISF et ca c'est un manque a gagner pour l'état.
mr sarko a dis"il faudras prendre l'argent de isf ailleurs"
et a ton avis c'est ou???
avatar
Rayback
MAG
MAG

Messages : 1175
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Idaeus le Ven 5 Nov - 19:21

Guitwo a écrit:

  • La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

J'ai pas envie de rentrer dans le débat, mais y a juste ça qui m'as fait rigoler: c'est bien beau de sélectionner qu'une partie de la phrase mais elle est pas fini et pour le coup le reste de la phrase est en contradiction avec ta belle rhétorique :p
avatar
Idaeus
MAG
MAG

Messages : 63
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Demonghost le Ven 5 Nov - 19:34

tu sais c est l histoire d un mec qui tombe d un building et a chaques etages il se dit "jusqu ici tout va bien , jusqu ici tout va bien !! "

le plus dure c est pas la chute , c est l atterrissage !!
avatar
Demonghost
MAG
MAG

Messages : 607
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 35
Localisation : aubagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Rayback le Ven 5 Nov - 21:33

vous inquiétez pas tonton SARKO vas nous en faire d'autre avant la fin de son mandat
avatar
Rayback
MAG
MAG

Messages : 1175
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Sam 6 Nov - 13:07

Ben bientôt plus de secteur publique c'est tout.

Et pour ma belle rhétorique Tom, tu as oublié la voie du référendum.
Non parce que notre ami Nicolas Ier a dit et redit qu'il ne toucherait pas aux retraites. Et pourtant. Alors pourquoi ne pas organiser un référendum ? Hein ?

Exemple de l'éducation nationale :
- de moins en moins de personnel (1 départ à la retraite sur 2 non renouvelé)
- explosion des boites privées de soutien et des écoles privées
- fin des IUFM (donc de la vraie formation d'enseignant)
- explosion des boites privées de formation des professeurs.

Elle est pas belle la vie ?
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Dr snake le Sam 6 Nov - 13:45

chez nous depuis 4 ans c'est 1 départ sur 2 non remplacer et ils essaient de faire partir les mecs avant et ne les remplace pas durant cette période et il sont compter comme travaillant !!!

_________________



MAG one day,MAG every days

TRAIN HARD ...FIGHT EASY


avatar
Dr snake
MAG
MAG

Messages : 920
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 42
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Sam 6 Nov - 14:41

Et l'objectif est clair : justifier une privatisation par une mauvaise prestation de service
Voyez également avec la poste, c'est pareil.
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Idaeus le Sam 6 Nov - 18:52

Guitwo a écrit:Ben bientôt plus de secteur publique c'est tout.

Et pour ma belle rhétorique Tom, tu as oublié la voie du référendum.
Non parce que notre ami Nicolas Ier a dit et redit qu'il ne toucherait pas aux retraites. Et pourtant. Alors pourquoi ne pas organiser un référendum ? Hein ?


Et la je te réponds pourquoi ? Parce que 3 millions (fourchette haute) de français sont descendu dans la rue sur 65 millions ?
Tu fais pas un référendum quand dans deux ans tu pourras changer le système s'il y a changement de majorité.
Ton vrai seul pouvoir d'action réside dans ta carte d'électeur et ton choix de représentant. Le référendum doit rester un moyen exceptionnel, on vas pas en faire un a chaque fois qu'une réforme est contestée (car de toute façon elles le sont généralement toutes), de plus il y a des raisons pour laquelle notre démocratie n'est pas une démocratie directe.
avatar
Idaeus
MAG
MAG

Messages : 63
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Danito le Lun 8 Nov - 10:21

Merci Tom !

_________________

I do my own porn stunt !
avatar
Danito
MAG
MAG

Messages : 1652
Date d'inscription : 15/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Lun 8 Nov - 16:44

Idaeus a écrit:
Et la je te réponds pourquoi ? Parce que 3 millions (fourchette haute) de français sont descendu dans la rue sur 65 millions ?
Tu fais pas un référendum quand dans deux ans tu pourras changer le système s'il y a changement de majorité.
Ton vrai seul pouvoir d'action réside dans ta carte d'électeur et ton choix de représentant. Le référendum doit rester un moyen exceptionnel, on vas pas en faire un a chaque fois qu'une réforme est contestée (car de toute façon elles le sont généralement toutes), de plus il y a des raisons pour laquelle notre démocratie n'est pas une démocratie directe.

Tu fais un référendum quand alors ? Quand même, le système des retraites, c'est l'organisation des services publics et c'est une des choses les plus importantes mises en place par le CNR il y a 60 ans, dont l'objectif à l'époque je vous le rappelle était d'instaurer une vraie démocratie sociale. La grande majorité de nos acquis sociaux viennent de là. Et il faut se battre pour défendre cet héritage, car il est juste !
L'objectif est clair et il est le même pour l'ensemble des services publics. Le démantèlement, lentement mais surement, réduire son efficacité, afin d'avoir de bons prétextes pour les faire disparaitre une bonne fois pour toute.

Je sais pas si te rends compte ce que ça représente 3 millions de manifestants, mais outre les chiffres, je te signale que dans la réforme de la constitution en 2008 par Sarkozy lui même, y est inscrit noir sur blanc la mise en place de la possibilité d'organisation de référendum d'initiative populaire (article 11 de la constitution française). Sauf que la loi aujourd'hui n'est pas encore achevée pour le permettre. D'ailleurs il n'y a pas eu qu'une manifestations, mais 6 journées prévues et dieu sait combien de manifestations plus "petites".
Alors arretons de croire la seule information sortant des médias stéréotypées que se satisfont et jouissent devant une soit disant baisse de la mobilisation. La mobilisation est intacte ! Dans les cœurs et les esprits elle s’est enracinée et élargie. D'ailleurs il faut également noter que quasiment l'ensemble des syndicats inter-professionnels ont appelé à la grève. Ah oui, pas le MEDEF, et en même temps, on s'en doutait :
D. Kessler, ancien vice-président du MEDEF,
a déclaré dans le magazine Challenges (4 octobre 2007) qu’il fallait “défaire méthodiquement le programme du CNR” en précisant : “le gouvernement s’y emploie”.

Il ne faut pas oublier que selon les sondages au moins 70% des Français soutenait les manifestant, donc à priori sont contre cette réforme (ou alors je n'ai rien compris), ce qui fait ben 45,5 millions de Français. Tout le monde ne peut pas se permettre d'aller dans la rue non plus on en a déjà parlé.

Aujourd'hui on peut refuser de se mobiliser par peur, par paresse ou simplement en pensant que cela ne nous concerne pas ou qu'on pourra revenir en arrière. C'est une erreur. C'est aussi bête et naïf que de ne pas vouloir arrêter un bulldozer qui détruit tout sur son passage en invoquant le fait qu'à un moment il n'aura plus d'essence et que pour l'instant il a épargner votre maison.
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Danito le Lun 8 Nov - 18:34

Et si on parlait Airsoft ? puisque dans tout les cas nous aurons tous un avis divergeant sur ce genre de sujet !!!

_________________

I do my own porn stunt !
avatar
Danito
MAG
MAG

Messages : 1652
Date d'inscription : 15/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Guitwo le Lun 8 Nov - 18:35

lol!
avatar
Guitwo
MAG
MAG

Messages : 258
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 29
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://v-proj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Idaeus le Mar 9 Nov - 4:44

Danito a écrit:Et si on parlait Airsoft ? puisque dans tout les cas nous aurons tous un avis divergeant sur ce genre de sujet !!!

Haha mais j'aime bien taquiner Guitwo et en plus je me fais chier car la sortie de Black ops est repoussé de 8h. Du coup, j'en profite pour provoquer ce cher Guitwo:

Alors mon Guitwo,

Tu nous parle du CNR, c'est très bien tout ça. Tu nous rappelle que y a 60 ans le CNR avait objectif d'instaurer une démocratie sociale. Du coup, j'ai plusieurs remarques:

1- Sur le principe déjà: c'est pas parce que il y a 60ans, il y a des gars qu'on dis quelque chose qu'il faut s'y tenir jusqu'à la fin des temps. ça s'appelle du dogmatisme et ça c'est pas bien. Il faut toujours remettre en question (même si au final on change rien), c'est plus sain et ça permet d'avancer. Surtout qu'en 60ans il s'en ai passé des choses, donc bon c'est toujours bon de vérifier si les hypothèses sont toujours valables.

2- Ensuite faut rappeler que le CNR c'était des communistes, et il y a bien une chose que l'histoire des 60 dernières années nous ont appris, c'est bien que le communisme ne marche pas. D'ailleurs c'est intéressant car en politique on ne peut pas savoir vraiment a priori quel choix sera le meilleur, mais là pour le coup on a le résultat a posteriori et c'est clairement pas le communisme qui gagne. Sur toutes les formes de communisme qui a existé, aucune n'a marché, le résultat a été catastrophique: soit les pays en sont sorti avec énormément de problèmes économiques (l'Allemagne se remet toujours de la réunification d'y a 20ans ...), soit ils sont autoritaires et capitalistes dissimulés, soit autoritaires et autarciques...

ça c'était juste pour rappeler que maintenant on est sur que le communisme ne marche pas. Mais bon dans notre cas on s'en fout un peu car en fait ce n'étaient pas des démocraties.

Ce qui nous amener à une petite parenthèse sur la démocratie sociale. la démocratie sociale ça n'existe pas. La démocratie sociale est une démocratie avant d'être sociale. Donc si un jour une démocratie sociale décide de ne plus être sociale ben elle ne le sera plus. Je suis même pas sûr que les droits de l'homme soit une condition nécessaire. j'exagère un peu mais ce qu'il faut bien comprendre c'est que la démocratie n'est pas un bon système mais c'est le meilleur qu'on ait. La démocratie c'est deux loups et un agneaux votant sur le choix du prochain diner. Et ça, ça ne peut pas être remis en cause car sinon ... ben ça serait pas une démocratie. Mais si vous avez un meilleur système n'hésitez pas à le proposer (évidement le communisme est une mauvaise réponse :p).

Donc tout ça c'était juste pour dire que ta remarque sur l'héritage du CNR ... ben en fait on s'en fout car tout peut être remis en cause en démocratie. (et me sort pas la liste de tous les trucs bien qu'à fait le CNR, je jugeais la forme pas le fond).

Alors maintenant savoir si la réforme des retraites nécessite un référendum. Personnellement, je pense que les seules fois où on devrait utiliser un référendum c'est dans les cas où la souveraineté de la France est mise en jeu (Pour des traités de l'Europe par exemple) et pour tous changements de la constitution. Le problème du référendum c'est qu'il est très souvent détourné: soit par exemple par De Gaulle qu'en a fait un plébiscite soit ça sert de vote sanction pour le gouvernement, les gens votent rarement en répondant à la question posée. Et puis m'oblige pas à te rappeler les raisons pour laquelle nous ne sommes pas une démocratie directe (d'ailleurs ça non plus ça n'existe pas ... pour être plus exact ça peut pas marcher).

Donc pour conclure, si tu veux défendre ta démocratie sociale, utilise ta carte d'électeur. Si tu veux être plus actif tu peux essayer de convaincre les gens que ton système est le mieux (mais bon t'auras plus de portée en faisant de la politique).

Ceci n'est pas une invitation à polluer les fofo et les mails :p Ni même à essayer de me convaincre car t'es trop à gauche pour moi, et on ne se mettra pas d'accord Wink

Perso, ça me dérange pas du tout que quelqu'un ait des idées différentes des miennes, ça me laisse plutôt indifférent même ^^

Un petit dernier taunt, malgré tout son brassage d'air, Mélanchon reste à 5%, c'est rassurant :p
avatar
Idaeus
MAG
MAG

Messages : 63
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 30
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cri du peuple, le retour de la politique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum